BREAKING NEWS

LOISIRS

WEEK-END

FETES

SOCIETE

VIE PRATIQUE

EVENEMENTS

HABITAT

.

21 janv. 2018

Jamais sans mon sac !

 La pièce incontournable de la tenue élégante


Une question ? imaginez-vous, un instant, de voir une femme, dans la rue, sans son sac ? Impossible, nous sommes bien d’accord ou alors, nous ne parlons pas de la même femme !

Le chic
Il s’agit d’une question de goût et d’assemblage de matières
qui se complètent et s’harmonisent entre elles.

S’il y a un élément qui fait partie de cet ensemble et qui en est le dénominateur commun, c’est bien le sac sans lequel une parure, un vêtement ou une toilette ne sont pas complets.

Pourquoi cet engouement ?


Plusieurs raisons à cela:

La finition ou le commencement


Certaines décident de composer leur habillement en choisissant d’abord leur sac comme pièce principale autour de laquelle elles  coordonnent les autres parties. Ou, à l’opposé, d’autres ne pensent au sac que comme moyen de promouvoir le reste notamment par le biais des couleurs.

Les dimensions
Qu’il soit, petit, moyen ou grand, il attire les regards par sa forme, d’autant plus que les possibilités sont infinies dans ce domaine.

Les textures et les couleurs
Raffiné, il est en cuir, en soie, en dentelle ou en satin, plus simple, il est en tissu, en plastique etc. Ensuite, le panel des couleurs entre en scène, tous les tons sont possibles des plus forts au plus poudrés.


Le contenu
C’est, sans aucun doute, le point le plus important des 4. En effet, ce qu’il recèle concerne le jardin secret de « La » femme et il y en a des choses dans cet objet. Voyez plutôt: des clés, un passeport, un permis de conduire, des mouchoirs, un portable, une lettre d’amour, des photos, un parfum and so on.

Vous l’aurez compris, la gente féminine adore son sac et il le lui rend bien !


19 janv. 2018

L’Acupuncture

l' Acupuncture médecine alternative, qu’en penser ?





La médecine occidentale

La majorité d’entre nous a grandi avec la même approche médicale, c’est a dire se rendre chez un médecin lorsqu’une douleur ou une difficulté voit le jour dans notre corps.

La médecine occidentale a toujours été intéressée à la structure de l’organisme, et à définir comment chaque organe devrait ressembler quand il est saint. Les outils de la médecine occidentale comme le microscope, l’IRM, et les appareils de radioscopie ont été mis au point pour permettre de mieux visualiser les défaillances de notre corps.

En revanche, la médecine chinoise, avec comme outils l’acupuncture, s’est intéressée à la façon dont les forces naturelles, le fonctionnement à l’extérieur et l’intérieur du corps agissent sur les personnes. Elle a développé une compréhension sur la manière dont la circulation du sang et de l’énergie affectent l’état de santé, et comment les saisons, les émotions, peuvent perturber ces flux, alors que la médecine occidentale a développé un éventail de solutions fondées sur l’anatomie.

Acceptation de l’acupuncture

L’acupuncture est utilisée en Chine et au Japon depuis des siècles, et a été introduite en Europe dans les années 1700. Cependant, elle s’est popularisée en Europe il y a seulement vingt ou trente ans.
De nombreuses études ont été menées sur l’efficacité de l’acupuncture pour soulager un ensemble précis de symptômes.
Il ya quelques réussites remarquables, mais rien ne peut quantifier les résultats obtenus parceque’ il est très difficile de le faire dans ce domaine, même s’il est généralement admis que l’acupuncture est très efficace dans de nombreux cas, y compris la douleur et les nausées après les opérations, maux de tête, l’asthme, l’arthrose, etc…

Acupuncture et Biorythme

Basiquement, un biorythme est une horloge interne qui régit notre corps par rapport aux positions du soleil, aux différents mois de l’année, et suivant la position de la lune.

Les Chinois qui ont observé ce lien entre notre corps et les planètes il ya de nombreux siècles, l’associent avec leur pratique de l’acupuncture. Tous ces éléments sont utilisés pour suivre les fluctuations de l’énergie du corps. En acupuncture, l’énergie circule à travers chaque partie du corps tout au long de la journée, chaque organe développe par jour pendant deux heures environ un maximum d’énergie, mais a aussi un temps d’énergie minimale.

Le praticien de l’acupuncture peut corriger un symptôme du patient en déterminant quels organes et quels canaux énergétiques sont concernés, en choisissant le moment propice pour le traiter. 
 
Copyright © 2013 HebdoCity
Powered by Blogger