BREAKING NEWS

LOISIRS

WEEK-END

FETES

SOCIETE

VIE PRATIQUE

EVENEMENTS

HABITAT

.

21 nov. 2017

L’huile d’argan, un vrai trésor !



L’arganier est un arbre qui ne pousse exclusivement que dans le sud marocain et dont la population locale a de tous les temps tiré des ressources multiples.


Toutes les parties de l’arganier sont utilisées, de la pulpe de ses fruites à ses feuilles en passant bien sur par l’amandon dont est issu l’huile d’argan utilisé en cosmétologie.

L’arganier est un arbre qui pousse sur presque tous les sols et qui supportent très bien les grosses chaleurs c’est pourquoi on le trouve essentiellement dans les régions arides, semi arides et aux portes du désert. ...

Enfin, l’arganier donne des fleurs et des fruits. Les fleurs apparaissent entre mai et juin et sont jaune verdâtre, parfois blanches. Le fruit a la taille et la forme d’une grosse olive, il est constitué d’une pulpe et d’un noyau contenant des graines appelées amandons. En moyenne, un arbre peut produire jusqu’à 8 kg de fruits par an soit un total de 128 000 tonnes par an, pour l’ensemble de l’arganeraie marocaine.

La population du sud de l’Atlas a toujours consommé de l’huile d’argan dans son alimentation et comme cosmétique. L’huile d’argan a toujours été offerte aux invités avec une assiette de miel en même temps que l’offrande du thé comme signe d’hospitalité. Cette huile utilisée dans l’alimentation est faite à partir d’amandon torréfiés contrairement à celle utilisée en cosmétologie dont les amandons ne sont pas torréfiés. L’huile d’argan est très appréciée avec son gout de noisette et sa jolie couleur ambrée et rentre dans la composition de nombreux plats marocains.

L’huile d’argan présente des propriétés intéressantes au point de vue diététique et nutritionnel. Sa teneur en acides gras insaturés (80%) en fait une huile de type oléique-linoléique. L’acide oléique-linoléique qui la compose est dit essentiel car il ne peut donc être synthétisé par le corps humain et doit donc être apporté par le biais de l’alimentation. Par ailleurs, des spécialistes ont montré que la teneur de l’huile d’argan en acide oléique jouait un rôle important dans la réduction du taux de cholestérol dans le sang et permettait de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires.


Mais les femmes berbères ont aussi toujours utilisé l’huile d’argan sur leur peau soumise à des conditions climatiques extrêmement rudes (pluie, vent fort, soleil).

L’huile d’argan est utilisée en médecine traditionnelle, notamment pour soigner ou prévenir certaines maladies de la peau, pour assouplir la peau, la protéger et nourrir les cheveux.

Quel est l’utilité de l’huile d’argan pour nous à présent ?

L’huile d’argan est réputée pour prévenir le dessèchement prématuré de la peau. Elle ralentit le vieillissement cutané, et améliore l'hydratation. Son pouvoir hydratant et antioxydant compense la dénutrition de la peau. Elle est anti acné, anti psoriasis, anti rougeurs et aussi anti vieillissement. Les sportifs l'utilisent également au niveau musculaire. Pour hydrater et nourrir la peau du visage, le rendre lisse et satiné mais aussi pour avoir les mains et les pieds doux, pour fortifier vos ongles et les rendre moins cassants. En plus de nourrir les cheveux, l’huile d’argan les rend brillants et éclatants et a un effet sur la chute des cheveux et les pellicules.
Et bien sur l’huile d’argan est souveraine sur les coups de soleil et les peaux abimés ainsi que comme le font les berbères sur le ventre des femmes enceintes ou sur les peaux acnéiques.

Il faut signaler aussi que la grande majorité de la production d'huile d'argan passe par le biais des coopératives féminines d'huile d'argan. Un programme portant sur l'amélioration des conditions de travail de la femme rurale, d'une activité économique génératrice de revenu complémentaire et une gestion durable des domaines de l'argan dans le sud-ouest du Maroc.

Alors en plus de ses pouvoirs sur notre santé, l’huile d’argan aide aussi ces coopératives féminines, vous n’avez donc plus aucune raison de ne pas vous précipiter sur une bonne d’huile d’argan de bonne qualité et garantie !

17 nov. 2017

Le Chocolat et la santé


Histoire du chocolat

Les Mayas puis les Aztèques connaissaient déjà le cacaoyer dont ils en buvaient la pulpe du fruit, 600 ans avant Jésus-Christ. Ils vénéraient cet arbre et considéraient ses fruits comme nourriture des Dieux.


C’est au 15 emme siècle que le chocolat fit son apparition en Europe et plus particulièrement en Espagne, importé par les colons venus s’installer en Amérique du sud. Il faudra attendre le 17 emme siècle pour voir son introduction en France par la reine qui n’est autre que L’Infante d’Espagne, mariée à Louis XIII.


Fabrication du chocolat

De la cabosse on enlève les fèves de cacao, qui seront torréfiées et qui donneront la pâte de cacao, d’où après pressurisation se détachera ce que l’on appelle le beurre de cacao. Les différentes sortes de chocolat, noir, blanc, ou au lait sont obtenus par la combinaison d’association plus ou moins importante de cette pâte de cacao avec le beurre de cacao, et l’adjonction de sucre et de lait.


Le chocolat et la santé

Aliment énergétique qui apporte prés de 500 calories pour 100 gr, le chocolat renferme des phytostérols qui bloquent la formation de cholestérol. Si il est constitué de lipides et de glucides, il ne faut pas oublier qu’il est riche en potassium, protéines, phosphore et magnésium.


Les vertus du chocolat

Donné comme antidépresseur, le chocolat est plutôt un excitant qui agit donc comme revitalisant et joue par la même occasion sur le moral. La théobromine qui est un stimulateur, se conjugue avec la présence d’alcaloïdes et de caféine.
Certains vont même à dire qu’il est aphrodisiaque, sans nul doute à cause de ses vertus énergisantes.
 
Copyright © 2013 HebdoCity
Powered by Blogger